Vendeurs de biens immobiliers

Icone vendeurs immobiliers

Les professionnels

Illustration agent immobilierLes professionnels qui ont intégré la photographie immobilière dans leur stratégie de vente sont ceux qui ont les meilleurs résultats, et de loin : 3,6 fois plus de ventes selon les statistiques (des plus sérieuses). Ils ont un argument de poids pour décrocher un mandat, et notamment en exclusivité, au détriment de leurs confrères moins exigeants qu'eux sur le taux de réussite. Dailleurs aucun d'entre eux n'imaginerait revenir en arrière. De plus, ils savent que leur image de vrais "pros" perçue par les clients s'en trouve d'autant renforcée.
Si on peut admettre que pour des biens immobiliers vraiment basiques, (pour lesquels la demande est forte), des photographies à peine correctes peuvent suffir, il n'en est pas de même pour des biens atypiques, d'une certaine valeur. En effet, plus on monte en gamme, plus la clientèle est sélective dans sa recherche et difficile à intéresser, car ses critères sont plus exigeants et plus nombreux.
Les professionnels qui n'ont pas assimilé cette évidence avec des présentations visuelles de bon niveau se tirent une balle dans le pied. Plus grave : ils pénalisent leurs clients en les privant d'un avantage indéniable. S'ils sont libres de continuer dans une voie qui les classe dans la catégorie des "bricoleurs en immobilier" plutôt que dans celle des professionnels, on est en droit se se poser la question de leur légitimité à exercer un métier sur lequel reposent des enjeux aussi importants pour le vendeur...

Les particuliers

Illustration particulierCe qui est de mise pour les professionnels relativement au résultat obtenu avec des photographies professionnelles par rapport à d'autres l'est bien-entendu pour les particuliers. Sauf qu'un propriétaire qui vend lui-même un bien joue le destin de sa propre vente et, contrairement à un professionnel, ne peut pas compter sur le nombre de mandats engrangés pour pallier à ses déficiences. S'il "se loupe", il en subira directement les conséquenses, et rien ne viendra compenser son échec, avec le préjudice qui en découle forcément. C'est donc encore plus crucial pour lui de réussir "sa" vente.
S'il échoue, il aura perdu du temps, et sera souvent enclin à se résoudre à faire appel à un agent immobilier ou à un mandataire, sans d'ailleurs toujours prendre la peine de bien le choisir...
Son échec est le plus souvent dû à une ou plusieurs causes qu'il aurait pu éliminer s'il avait été mieux initié aux règles incontournables à respecter en matière de transaction immobilière. La première, celle qui est justement très facile à éviter, étant le manque de qualité de ses annonces, et principalement des présentations visuelles de son bien. Il est donc pertinent, dans ce registre, de prendre exemple sur les meilleurs professionnels.
Les autres causes d'échec qui s'ajoutent souvent à celle-ci sont analysées dans notre rubrique "Vendre sans agence".
.

Des liens pour convaincre

Ci-dessous des liens vers des sources fiables, pour vous convaincre que nous n'inventons rien. Il suffit dailleurs de se projeter dans la peau de quelqu'un qui cherche à acquérir un bien immobilier, à fortiori avec des critères spécifiques bien définis, pour comprendre qu'il sera d'autant plus enclin à cliquer sur une annonce donnée, et d'autant plus en confiance pour décider ou non d'aller plus loin dans la découverte, que la présentation visuelle du bien sur vos annonces sera bonne...

seloger.com
La preuve par les statistiques
entreprendre.fr
Statistiques Immobilier 2.0
Neho.ch.fr
blokvisuals.com


Comment nous joindre ?

Icône illustrant un courrier, une adresse mail et un téléphone

06 05 23 50 16

Plan d'accès